Questions fréquentes

Après l’opération, quand pourrais-je reprendre mon activité professionnelle ?

Après une hémorroïdectomie de type Milligan Morgan, il est possible de reprendre le travail après un arrêt de 2 à 3 semaines selon les cas.
Concernant l’opération de Longo, les suites sont plus courtes, de l’ordre d’1 semaine à 10 jours d’arrêt de travail.

Quelle est la durée de cicatrisation nécessaire avant de refaire du sport ?

Après l’intervention, vous pourrez vous lever, vous asseoir et marcher dès le lendemain. Cependant, pour pratiquer la natation en eau douce comme salée ainsi que pour les sports violents, il est nécessaire d’attendre la cicatrisation des plaies externes, soit 4 à 6 semaines pour une hémorroïdectomie de type Milligan Morgan et 10 jours pour une intervention de Longo.

Quel est le niveau de satisfaction après une chirurgie hémorroïdaire ?

L’amélioration de la qualité de vie est considérable après l’intervention. Une fois que la cicatrisation est terminée, les gênes physiques disparaissent. Que ce soit après hémorroïdopexie ou hémorroïdectomie, les patients sont satisfaits à 90%.

Quel est le risque de récidive après l’opération ?

Une fois retirées, les hémorroïdes ne peuvent pas se « reconstituer ». C’est pour cette raison que l’intervention chirurgicale est si efficace. Cependant des paquets hémorroïdaires peuvent avoir été volontairement laissés pour éviter une sténose (rétrécissement du canal anal). Il est donc possible que ces paquets résiduels se manifestent par la suite, mais un traitement médical ou instrumental (sclérose, photo-coagulation infrarouge…) est le plus souvent suffisant pour remédier à la situation. Il est rarissime d’opérer 2 fois un patient des hémorroïdes.

Qu’est ce que c’est qu’une marquise résiduelle ?

La chirurgie des hémorroïdes a des impératifs techniques : afin de préserver la sensibilité anale et de limiter le risque de rétrécissement il faut conserver des bandes de tissu cutanéo-muqueux entre les paquets hémorroïdaires retirés. Ils peuvent entrainer la formation de replis cutanés inesthétiques autour de l’anus, ce sont les marquises. Bégnines, elles peuvent s’avérer gênantes (toilette difficile, démangeaisons, préoccupation esthétique). Dans ce cas, elles peuvent être retirées sous anesthésie locale en consultation.

L’hémorroïdectomie peut-elle entraîner une incontinence anale ?

Une fois la phase de cicatrisation terminée, il est très rare de constater une incontinence au gaz ou aux selles molles. Cependant les hémorroïdes assurent 10 à 15% de la continence anale, donc si un déficit de cet ordre préexistait avant l’intervention, il est possible que le problème s’aggrave.

Le sexe anal est-il possible après une opération des hémorroïdes ?

Après l’intervention, il n’y a pas de contre-indication pour des rapports sexuels dits « classiques » mais il existe des remaniements inflammatoires de la région pouvant entraîner une gêne, un inconfort ou des douleurs pendant toute la période de cicatrisation qui est de l’ordre de 4 à 6 semaines. En cas de rapport sexuel anal, il est préférable d’attendre 6 à 8 semaines afin que la zone soit parfaitement bien cicatrisée.

  INTRAIT ‘S’ Solution

SOULAGER

Favoriser le retour veineux en activant la circulation.

Riche en flavonoïdes

Flacon de 90 ml avec pipette graduée

  INTRAIT ‘P’ Comprimés

PREVENIR

Prévient la fragilité des microvaisseaux sanguins.

Contient du Petit-houx

Boîte de 30 comprimés à avaler ou dissoudre

  INTRAIT ‘T’ Transit

REGULER

Accélère le transit intestinal par hydratation des selles.

A base de lactulose

Flacon de 200 ml avec gobelet doseur