Les traitements chirurgicaux

En dernier recours, il peut être proposé au patient une intervention chirurgicale. A ce jour, il existe globalement deux méthodes de chirurgie des hémorroïdes : l’ablation des paquets hémorroïdaires qui consiste à supprimer les hémorroïdes, source des symptômes (la thrombectomie et l’hémorroïdectomie) et l’intervention sur les zones d’afflux sanguin des paquets hémorroïdaires (la ligature artérielle hémorroïdaire sous contrôle doppler et l’anopexie).

LA THROMBECTOMIE

La thrombectomie est un traitement chirurgical minime. Il consiste à réaliser une petite intervention en consultation effectuée généralement sous anesthésie locale lorsqu’il faut enlever une zone hémorroïdaire externe douloureuse.

L’HEMORROÏDECTOMIE DE TYPE MILLIGAN MORGAN

L’hémorroïdectomie de type Milligan Morgan est l’intervention classique. Réalisée sous anesthésie générale, elle permet d’enlever les hémorroïdes externes et internes. L’ablation concerne habituellement les trois paquets hémorroïdaires, les plaies sont laissées ouvertes ou partiellement fermées.

LA LIGATURE ARTERIELLE HEMORROÏDAIRE SOUS CONTROLE DOPPLER

La ligature artérielle hémorroïdaire consiste à réaliser sous anesthésie, 6 à 8 points de suture au sommet des hémorroïdes, là où se situent les petites artères alimentant les paquets hémorroïdaires en sang. Cette méthode s’effectue grâce à un appareil introduit dans l’anus appelé Doppler.

L’ANOPEXIE

L’anopexie est une intervention de rétention hémorroïdaire développée en Europe. Cette méthode ne réalise pas l’ablation des hémorroïdes mais elle a pour objectif de réduire l’apport sanguin de la zone tout en renforçant le soutien du tissu hémorroïdaire dans l’anus. Une bande de tissus est pour cela enlevée au sommet des hémorroïdes internes.

Pour quelles situations ?

Le traitement chirurgical classique est souvent réservé aux échecs des traitements instrumentaux. C’est la méthode proposée aux personnes sujettes à des gênes très importantes où une solution radicale est nécessaire.

Cette chirurgie permet de soulager la douleur de façon rapide et efficace ; elle raccourcit la durée des symptômes liés à la thrombose.

L’anopexie et la technique de ligature sous contrôle Doppler sont des techniques chirurgicales qui méritent de nouvelles études pour préciser l’intérêt par rapport aux autres méthodes disponibles. Elles peuvent aujourd’hui être proposées aux personnes souffrant de saignement et d’une procidence hémorroïdaire (extériorisation des hémorroïdes internes) lorsque celles-ci craignent une immobilisation longue en raison de leur activité professionnelle par exemple, ou des douleurs post-opératoires importantes.

  INTRAIT ‘S’ Solution

SOULAGER

Favoriser le retour veineux en activant la circulation.

Riche en flavonoïdes

Flacon de 90 ml avec pipette graduée

  INTRAIT ‘P’ Comprimés

PREVENIR

Prévient la fragilité des microvaisseaux sanguins.

Contient du Petit-houx

Boîte de 30 comprimés à avaler ou dissoudre

  INTRAIT ‘T’ Transit

REGULER

Accélère le transit intestinal par hydratation des selles.

A base de lactulose

Flacon de 200 ml avec gobelet doseur