Les traitements instrumentaux

En cas d’échec des traitements médicamenteux, il peut être proposé au patient une solution instrumentale. L’objectif de ce type de traitement est de renforcer le soutien des hémorroïdes internes.

Les traitements instrumentaux ne suppriment pas les hémorroïdes. Leur but est de traiter les saignements liés aux hémorroïdes internes et de réduire un prolapsus de grade moyen ou faible (extériorisation temporaire des paquets hémorroïdaires à l’extérieur de l’anus). Ils ne sont donc pas utiles en cas de thrombose hémorroïdaire.

Concrètement, l’objectif est de créer au sommet des hémorroïdes internes une zone de fibrose aboutissant à la fixation des hémorroïdes internes dans le canal anal et à l’obturation du réseau vasculaire superficiel.

La constitution de cette zone cicatricielle repose sur la création d’une brûlure minime de la paroi par un agent :

  • CHIMIQUE : traitement des hémorroïdes par sclérose ou injection sclérosante.
  • ELECTRIQUE : traitement des hémorroïdes par électrocoagulation mono ou bipolaire.
  • THERMIQUE : traitement des hémorroïdes par photocoagulation infra-rouge ou par cryothérapie.
  • Ou par l’apposition d’une SUCCION LOCALISEE au sommet de l’hémorroïde. C’est le traitement des hémorroïdes par ligature élastique.

Réalisés au cours d’une consultation, ces traitements sont bien tolérés dans l’ensemble car effectués sur une zone non sensible de l’anus. Les complications observées (douleurs, saignements) concernent moins de 10% des cas. Les effets ne sont pas immédiats, il faut parfois répéter une à deux fois les séances.
La disparition des signes concerne plus de 2 personnes sur 3 durant la première année suivant le traitement. Néanmoins les effets ont tendance à s’atténuer avec les années.

Pour quelles situations ?

Les traitements instrumentaux constituent le traitement des hémorroïdes internes lorsqu’elles sont responsables de signes chroniques comme le prolapsus, aussi appelé procidence hémorroïdaire (extériorisation des hémorroïdes internes) ou les saignements. La ligature a une petite supériorité d’efficacité par rapport aux autres méthodes instrumentales mais les douleurs associées sont plus importantes.

  INTRAIT ‘S’ Solution

SOULAGER

Favoriser le retour veineux en activant la circulation.

Riche en flavonoïdes

Flacon de 90 ml avec pipette graduée

  INTRAIT ‘P’ Comprimés

PREVENIR

Prévient la fragilité des microvaisseaux sanguins.

Contient du Petit-houx

Boîte de 30 comprimés à avaler ou dissoudre

  INTRAIT ‘T’ Transit

REGULER

Accélère le transit intestinal par hydratation des selles.

A base de lactulose

Flacon de 200 ml avec gobelet doseur