Nos ingrédients

Le marronnier d’Inde : histoire et identité d’une plante aux multiples vertus

Carte d’identité

Nom communs

Nom latin

Famille

Origine

Parties utilisées

Utilisation traditionnelle

 

Marronnier d’Inde, marronnier blanc, marronnier commun

Aesculus hippocastanum (nourriture des chevaux)

Hippocastanacées

Balkans

Écorce, feuille, bourgeons, graines (marrons d’Inde)

Contribuer au confort veineux

Nom communs
Marronnier d’Inde, marronnier blanc, marronnier commun

Nom latin 

Aesculus hippocastanum (nourriture des chevaux)

Famille

Hippocastanacées

Origine

Balkans

Parties utilisées

Écorce, feuille, bourgeons, graines (marrons d’Inde)

Utilisation traditionnelle

Contribuer au confort veineux

Originaire des Balkans (et non d’Inde comme son nom le laisse penser), le marronnier d’Inde a été importé dans nos régions au XVIème siècle par un botaniste français du nom de Charles de l’Ecluse. Le marronnier d’Inde possède des graines, que l’on appelle des marrons d’Inde. Leur nom tient de leur ressemblance avec les marrons du châtaignier mais il est important de ne pas les confondre ! En effet, le marron d’Inde est toxique pour l’humain. Très esthétique, le marronnier d’Inde a un rôle ornemental mais ce n’est pas tout : il possède également des vertus utilisées depuis le XVIIIème siècle par les apothicaires.

Le marronnier d’Inde, une plante utilisée depuis des centaines d’années.

Les multiples vertus du marronnier d’Inde ont été découvertes dès 1720, et ont été exploitées à diverses fins depuis. Le confort veineux fait partie de ces atouts. En effet, le marronnier d’Inde est traditionnellement reconnu pour contribuer au maintien d’une circulation normale, favorisant ainsi la santé veineuse. A ce titre, ses propriétés sur la circulation ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques et cliniques, et sont reconnues par plusieurs autorités de santé. C’est grâce à sa composition complexe que l’on prête ses bienfaits au marron d’Inde : des glucosides coumariniques, de l’aescine, de l’esculine, des tanins, des huiles essentielles, et des flavonoïdes.

Les flavonoïdes sont des antioxydants présents en grande quantité dans la graine et dans l’écorce de marronnier d’Inde. Ils sont très présents d’ailleurs dans le monde végétal en général car ils sont responsables de la pigmentation des végétaux. On les retrouve notamment dans les fruits et les légumes que nous consommons tous les jours.

En combinant l’action de tous ses composants actifs, le marronnier d’Inde contribue à maintenir la santé circulatoire et à réduire les inconforts qui lui sont liés. Les flavonoïdes et le marronnier d’Inde peuvent ainsi entrer dans la composition de compléments alimentaires dont l’objectif est de contribuer au confort veineux.