Utiliser un veinotonique

  Qu’est ce qu’un veinotonique ?


Les veinotoniques sont essentiellement issus d’extraits de plantes renfermant des principes actifs caractéristiques : les flavonoïdes. Selon les plantes utilisées, la substance peut être différente. Par exemple l’aescine est le principal composant actif du marronnier d’Inde, mais cela peut être aussi la diosmine, la rutine, l’hespéridine, etc. La science moderne a réussi à créer des substances de synthèse similaire (naftazone, acide flavodique…) mais elles sont considérées comme moins efficaces que les extraits purifiés de plantes.

 

Ces produits de santé ont été mis au point grâce au progrès de la technique d’extraction des végétaux dans les années 30-40. Ils agissent sur les veines de l’organisme pour favoriser le retour veineux en tonifiant la paroi des vaisseaux sanguins et en contrant leur perméabilité. Aussi appelés phlébotoniques ou phlébotropes, ils diminuent la douleur et l’œdème en contrant la dilatation de la veine et le phénomène inflammatoire.

 

  Pourquoi l’utiliser ?


L’humain a dès la naissance des hémorroïdes. Ces formations veineuses autour de l’anus (hémorroïdes externes) et à l’intérieur du rectum (hémorroïdes internes) (lien Hémorroïdes externes et internes) sont normalement indolores. Regroupées en 3 ou 4 « sacs », elles participent à la continence fécale.

 

Lors d’une crise hémorroïdaire, certains facteurs comme les changements hormonaux ou le phénomène de poussée à la selle créent un aflux soudain de sang dans les paquets hémorroïdaires. Pour 1 personne sur 3 en moyenne, il peut exister des causes entraînant une crise d’hémorroïdes :

 

Faiblesse du retour veineux par la veine rectale supérieure (mauvaise circulation du sang)

En cas de crise hémorroïdaire, la vidange des lacs sanguins de la zone anale se fait mal. Ce phénomène peut être lié à une perte de tonicité musculaire de la paroi des veines. Dans ce cas, les valvules laissent passer une partie du sang à contre courant, la pression augmente et la veine se distend.

 

Le rôle du veinotonique

Comme son nom l’indique, les principes actifs contenus dans les veinotoniques augmentent la tonicité des parois veineuses. Ces substances naturelles contenues dans les plantes comme le marronnier d’Inde ont aussi des propriétés « vasoconstrictrives » en agissant notamment sur les valvules à l’intérieur des veines rectales afin d’aider le sang à remonter vers le cœur au lieu de stagner dans les sacs hémorroïdaires.

 

Fragilité des veines hémorroïdaires (perméabilité de la paroi veineuse)

En parallèle de l’accumulation du sang dans les sacs hémorroïdaires, il peut y avoir une augmentation de la pression dans les veines entraînant une fuite du liquide vers les tissus environnants, c’est ce que l’on appelle la perméabilité capillaire. Ce phénomène engendre un gonflement (œdème) qui s’accompagne d’inflammation.

Le rôle du veinotonique

Les flavonoïdes contenus notamment dans le petit houx et le marronnier d’Inde ont une action « veinotrope ». Ces protecteurs veineux contrent la fragilité des capillaires sanguins en renforçant les parois veineuses. Cette propriété améliore la microcirculation et l’oxygénation des tissus qui sont ainsi mieux drainés.
Par ailleurs, certains phlébotropes ont aussi une action anti-inflammatoire et anti-oedémateuse.

  INTRAIT ‘S’ Solution

SOULAGER

Favoriser le retour veineux en activant la circulation.

Riche en flavonoïdes

Flacon de 90 ml avec pipette graduée

  INTRAIT ‘P’ Comprimés

PREVENIR

Prévient la fragilité des microvaisseaux sanguins.

Contient du Petit-houx

Boîte de 30 comprimés à avaler ou dissoudre

  INTRAIT ‘T’ Transit

REGULER

Accélère le transit intestinal par hydratation des selles.

A base de lactulose

Flacon de 200 ml avec gobelet doseur