Laxatifs : choisir les bons

La principale cause de déclenchement des crises hémorroïdaires est la constipation, or 41% des personnes souffrant de constipation ne se soignent pas dès les premiers symptômes. Pourtant, selon le Dr Laurent Abramowitz, médecin responsable de l’unité de proctologie au CHU Bichat, à Paris, « une prise en charge tardive peut causer des douleurs abdominales parfois intenses et avoir de réelles répercussions sur la qualité de vie alors qu’il existe différentes classes de laxatifs aux modes et aux délais d’action variables et qui permettent de libérer le transit en douceur ».

Pour éviter cela, il peut être utile de réguler son transit grâce à un laxatif. Ces produits ramollissent les selles et augmentent leur volume, permettant ainsi d’accélérer le transit intestinal et d’éviter la constipation. Naturels ou non, il en existe plusieurs types mais tous ne sont pas adaptés en cas de crise hémorroïdaire.

Les laxatifs osmotiques


  conseillés

Mode d’action : ramollissent les selles en attirant l’eau dans les intestins. Ils sont méconnus du grand public puisqu’en automédication, ils ne représentent que 2 laxatifs achetés sur 10. En revanche, 7 prescriptions médicales sur 10 s’orientent en priorité vers ce type de laxatifs. Ils sont particulièrement indiqués dans les cas de constipation associés à des troubles hémorroïdaires.

Délais d’action : de 1 à 2 jours.

Principes actifs : lactulose, macrogol…

Exemples : Intrait de marron d’Inde ‘T’ transit, Forlax…

Les laxatifs de lest ou mucilages


  conseillés

Mode d’action : substances végétales qui ont la propriété de gonfler au contact de l’eau. Ce phénomène augmente le volume des selles et modifie leur consistance afin de faciliter leur évacuation. Ils nécessitent de boire beaucoup pour être actifs. Ils peuvent provoquer des effets indésirables tels que des gaz et ballonnements. Il est conseillé de les prendre à distance des autres médicaments que vous prenez.

Délais d’action : 1 à 3 jours. Efficacité maximale après plusieurs jours de traitement.

Principes actifs : psyllium, ispaghul, gomme karaya…

Exemples : Spagulax, Transilane…

Les laxatifs lubrifiants


  déconseillés

Mode d’action : facilite l’émission des selles en les lubrifiant et les ramollissant par une couche imperméable.
Ils peuvent être responsables de suintements ou d’irritations au niveau de l’anus. Par ailleurs, leur usage prolongé peut réduire l’absorption de certaines vitamines (A, D, E, K).

Délais d’action : 6 heures à 3 jours.

Principes actifs : huile de paraffine…

Exemples : Lansoyl, Lubentyl…

Les laxatifs stimulants


  déconseillés

Mode d’action : stimulation directe des nerfs du côlon et augmentation de la sécrétion d’eau.
A utiliser seulement en dernier recours en cas d’échec des laxatifs osmotiques. Ils peuvent être extrêmement irritants alors qu’en cas de troubles hémorroïdaires la muqueuse anale est déjà irritée et sensible.

Délais d’action : à partir de 6 heures après la prise.

Principes actifs : huile de ricin, anthracéniques, bisacodyl, docusate de sodium…

Exemples : Dulcolax, dragées Fuca…

Les laxatifs par voie rectale


  déconseillés

Mode d’action : déclenchement de réflexe de défécation.
Il est recommandé de prendre l’avis d’un médecin avant de prendre des laxatifs par voie rectale car ils sont déconseillés en cas de lésions anales telles que des hémorroïdes ou des fissures anales.

Délais d’action : entre 5 et 60 minutes.

Principes actifs : suppositoire à la glycérine, bisacodyl…

Exemples : Microlax, Norgalax…

Laxatifs : attention à certaines plantes

En cas d’hémorroïdes, il faut éviter les laxatifs stimulants, très irritants, dont certains sont des plantes : séné, bourdaine, tamarin, rhubarbe… Privilégiez les laxatifs osmotiques sans accoutumance. Les mucilages peuvent également être une alternative intéressante après plusieurs jours de traitement.

  INTRAIT ‘S’ Solution

SOULAGER

Favoriser le retour veineux en activant la circulation.

Riche en flavonoïdes

Flacon de 90 ml avec pipette graduée

  INTRAIT ‘P’ Comprimés

PREVENIR

Prévient la fragilité des microvaisseaux sanguins.

Contient du Petit-houx

Boîte de 30 comprimés à avaler ou dissoudre

  INTRAIT ‘T’ Transit

REGULER

Accélère le transit intestinal par hydratation des selles.

A base de lactulose

Flacon de 200 ml avec gobelet doseur