Pratiquer une activité physique

Lorsqu’on souffre de la maladie hémorroïdaire, il est essentiel d’adopter les bons gestes pour éviter les crises. En combattant la sédentarité, la pratique d’une activité physique permet d’améliorer la circulation sanguine et d’améliorer le transit intestinal. Cependant il faut bien choisir son activité pour ne pas aggraver la situation en exerçant une trop forte pression sur les veines de la région anale. Certains sports sont donc à proscrire. Votre choix doit s’orienter vers des sports moins physiques et surtout où certaines régions du corps ne sont pas mises à une forte contribution. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

  La marche à pieds


La marche est une activité physique accessible quel que soit sa forme physique et qui ne nécessite pas d’équipement particulier. Idéale en cas de pathologie hémorroïdaire car elle permet aux muscles situés près de l’anus de se renforcer. Essayez de marcher environ 30 minutes tous les jours à votre rythme. En marchant, vous allez réactiver votre circulation sanguine et améliorer le retour veineux dans votre organisme.

Prenez une bouteille d’eau avec vous

Hydratez votre corps durant l’effort et n’attendez pas la fin de votre séance de marche pour boire. Consommer de l’eau en grande quantité permet d’éviter la constipation en hydratant les selles.

  Les sports aquatiques


Les exercices physiques pratiqués dans l’eau comme la natation ou l’aquagym sont fortement conseillés. Particulièrement indiqués en cas de surpoids, de problème de dos ou d’insuffisance veineuse chronique, le corps ne pèse plus que 10% de son poids dans l’eau, la pression sur les veines est donc fortement diminuée. Par ailleurs, le massage naturel de l’eau sur la peau favorise le retour veineux des membres inférieurs vers le cœur.

Attention au chlore

Cet agent désinfectant peut s’avérer très irritant. Evitez de vous baigner dans une piscine fortement traitée durant les périodes de crises d’hémorroïdes externes ou fissures anales. Cela peut donner lieu à des irritations et accentuer l’inflammation locale.

  Le yoga


La pratique du yoga permet de développer une série de mouvements qui implique d’étirer les différents groupes musculaires du corps. Ce développement musculaire permet de renforcer les muscles en douceur. Comme toutes les activités physiques que l’on peut pratiquer quand on souffre d’hémorroïdes, il faut faire très attention à ne pas vouloir trop forcer afin d’éviter l’apparition de douleurs.

A éviter

Les sports qui nécessitent des efforts de poussées violents : musculation, squats…
Les sports qui impliquent une position assise prolongée : équitation, motocross, cyclisme…

  INTRAIT ‘S’ Solution

SOULAGER

Favoriser le retour veineux en activant la circulation.

Riche en flavonoïdes

Flacon de 90 ml avec pipette graduée

  INTRAIT ‘P’ Comprimés

PREVENIR

Prévient la fragilité des microvaisseaux sanguins.

Contient du Petit-houx

Boîte de 30 comprimés à avaler ou dissoudre

  INTRAIT ‘T’ Transit

REGULER

Accélère le transit intestinal par hydratation des selles.

A base de lactulose

Flacon de 200 ml avec gobelet doseur